À Angers, contre l’annexion de la Palestine !

Partager

Le gouvernement israélien de Netanyahou promet, avec le soutien de l’administration Trump et le silence complice de l’Union européenne (UE), d’engager dès le 1er juillet l’annexion pure et simple d’une grande partie des territoires palestiniens occupés de Cisjordanie (dont une large partie de la vallée du Jourdain) en violation flagrante du droit international et des droits du peuple palestinien.

Les projets annexionnistes de 30% de la Cisjordanie - territoire palestinien occupé par Israël depuis 53 ans - représentent un vol flagrant des terres palestiniennes et annoncent une nouvelle vague du nettoyage ethnique commencé en 1948.

L’État israélien se sent d’autant plus encouragé dans sa voie criminelle que l’actualité mondiale reste centrée sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences, que les médias bourgeois évitent soigneusement de regarder du côté de la Palestine, que l’administration Trump encourage les projets colonialistes et racistes, que les États européens (et en premier lieu, l’État français) ou arabes jouent comme d’habitude aux Tartuffe... Si Michelle Bachelet, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, a dénoncé comme “illégale” l’annexion programmée, Netanyahou et ses alliés espèrent que ce nouveau crime contre le peuple palestinien passera globalement inaperçu. Ils entendent ainsi pérenniser un régime d’apartheid où les confetti de territoires laissés aux Palestiniens auraient le rôle autrefois attribué aux Bantoustans en Afrique du Sud : de simples réservoirs de main-d’œuvre à bon marché.

C’est pour protester contre cette violence colonialiste et raciste qu’environ 80 personnes se sont rassemblées mardi 30 juin à 18h devant l’Hôtel Pincé à Angers à l’appel de l’AFPS49 et ont appelé à signer la pétition #StopAnnexion.

Pendant l’heure qu’a duré le rassemblement, une douzaine de cyclistes circulait en ville avec des pancartes.

Ne laissons pas seuls les Palestiniens face à l’oppression. Exigeons l’abandon du plan d’annexion, la libération de tous les prisonniers politiques (dont l’avocat franco-palestinien Salah Hammouri, de nouveau arrêté arbitrairement le matin même !), et la reconnaissance pleine et entière de l’État palestinien sur les frontières de 1948 !

Pour en savoir plus...
-  sur le site de l’AFPS : « Dépeçage de la Palestine : arrêter Netanyahou ! » (poster, flyer, document explicatif, vidéo, banderole)
-  sur le site du NPA : L’acharnement d’Israël doit cesser : libérez Salah Hamouri !

30 juin, par NPA 49