Derniers articles

Publié le 23 février

Face aux attaques de F. Vidal contre un fantasmatique “islamo-gauchisme” dans les universités (en réalité une attaque en règle contre des pans entiers des sciences humaines et contre l’indépendance de la recherche), la réaction des universitaires est massive. Mais au-delà de cette affaire, c’est toute la politique d’un gouvernement épousant les thèses de l’extrême droite qui doit être combattue. La riposte doit se construire avec toutes et tous. Il s’agit de démasquer le racisme qui est le support de l’islamophobie, et de le combattre d’où qu’il vienne, des sommets de l’État ou de l’extrême droite la plus rance.

Publié le 18 février

Il y a urgence à ce que les vaccins contre le Covid puissent être produits massivement et soient rendus accessibles à tous les peuples du monde, le plus rapidement possible, car pour beaucoup, c’est bien une question de vie ou de mort. Les vaccins autorisés, tout comme les médicaments, doivent devenir des biens communs. Parce que la logique du profit est antagonique à celle du bien commun, il faut mettre fin aux brevets sur les vaccins et réquisitionner les usines des grands trusts pharmaceutiques.

Publié le 16 février

Dimanche 14/02 sur la chaîne de télévision d’extrême droite CNews, la ministre de l’enseignement supérieur a repris l’antienne de la même extrême droite sur “l’islamo-gauchisme” dans les universités, annonçant même une “enquête” sur la question confiée... au CNRS ! Elle précise aussi qu’il s’agirait de distinguer ce qui relèverait de la recherche académique et du “militantisme”. Cette “chasse aux sorcières”, sauce McCarthy, est inacceptable. Plus que jamais, la ministre Vidal doit démissionner !

Publié le 10 février

46 organisations et plus de 100 personnalités lancent un appel-pétition pour imposer la suspension de l’application des brevets sur les vaccins et les traitements médicaux anti-covid, au profit d’une mutualisation des connaissances, de l’augmentation du nombre des producteurs sous l’égide de l’OMS et que tous les vaccins autorisés deviennent des biens communs de l’humanité et soient accessibles à l’ensemble des populations mondiales. Nos vies, notre santé valent plus que leurs profits !

Publié le 8 février

Pour l’ensemble de son “œuvre”, G. Darmanin devrait dégager et toute sa politique avec lui. Il est tout sauf un rempart à la menace d’une extrême droite qu’au contraire il consolide et renforce. Pour nos libertés, contre l’autoritarisme et le racisme, l’heure est à la mobilisation de la classe travailleuse et de ses organisations.

Publié le 1er février

La grève du jeudi 4 février est, en 2021, la première grande échéance de contestation de la politique du gouvernement, notamment à l’appel des CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL et FIDL. En Maine-et-Loire des manifestations sont appelées à 10h30 à Angers (Ralliement), Saumur (Bilange), Cholet (Travot) et à 14h30 à Segré (pl. du port). Cette grève interprofessionnelle doit être le point de départ de la construction d’une opposition globale à la politique de Macron et Cie.

Publié le 30 janvier

Alors que la manifestation régionale à Angers des catholiques intégristes contre le droit à la PMA n’ a guère réuni, au plus, que 950 personnes selon la presse (au lieu des 1500 prévues par les organisateurs), ce sont environ 1000 Angevin.e.s - dont beaucoup de jeunes - qui ont à l’inverse manifesté pour un véritable droit à la PMA pour toutes. En même temps, ielles ont dénoncé l’attaque de l’extrême droite contre le local associatif de L’Étincelle, celle plus ancienne contre le local de l’association LGBT Quazar, et l’agression récente contre un couple lesbien.

Publié le 28 janvier

Face à une épidémie qui n’est pas prête de s’arrêter, pour rompre avec la gestion capitaliste de la crise, il faut nous organiser pour donner vie à une autre société, solidaire. Jeudi 4 février, l’ensemble du monde du travail est appelé à la grève pour défendre l’emploi et les salaires. En Maine-et-Loire, quatre manifestations sont appelées à 10h30 à Angers (Ralliement), Saumur (Bilange), Cholet (Travot) et à 14h30 à Segré (pl. du port) par l’intersyndicale départementale). Parce que nos vies valent plus que leurs profits, c’est toutes et tous ensemble que nous devons commencer à relever la tête !

Publié le 26 janvier

Environ 600 personnels de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur ont manifesté à Angers ce mardi 26 janvier à l’appel des CGT, FSU, FO, Solidaires, UNEF et UNL. Parti de la place Imbach après 10h30, le cortège - qui comptait beaucoup d’assistants d’éducation et d’AESH - s’est dispersé devant la préfecture après plusieurs prises de parole dénonçant à la fois la politique et l’incurie et des ministres Blanquer ou Vidal et du gouvernement.

Publié le 23 janvier

La municipalité d’Angers et la préfecture sont décidément plus pressées de mettre à la rue les sans-abri réfugiés dans les rares squats de la ville que de rechercher les nazis qui ont attaqué l’Étincelle en début de mois. Faut-il s’en étonner ? Jeudi 21 janvier au matin, c’est à nouveau une mobilisation massive des forces de “l’ordre” qui a été sollicitée par ces deux autorités pour l’évacuation du squat de la Grande Ourse. Le NPA49 condamne vivement cette expulsion violente, alors même que ni l’État ni la municipalité ne propose des hébergements pérennes et dignes aux sans-abri, réfugié.e.s ou étudiant.e.s sans logement qui vivaient dans La grande Ourse.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...