Derniers articles

Publié le 17 octobre

Dimanche 17 octobre, des commémorations du massacre de centaines d’Algérien.ne.s par la police parisienne le 17 octobre 1961 ont eu lieu sur tout le territoire. À Angers, à l’appel des Mouvement de la paix, Libre Pensée, 4acg (Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis, Contre la Guerre), Cercle 49, etc., un rassemblement devant la Rose des vents, pl. Mitterrand, suivi d’un lancer de roses dans la Maine depuis le pont Confluences a rassemblé une centaine de personnes.

Publié le 16 octobre

Le 22 octobre 1941, les militants communistes Guy Môquet (âgé de 17 ans) et Jules Auffret, et le militant trotskyste Marc Bourhis étaient assassinés par les nazis au camp de Châteaubriant. 80 ans plus tard, ce 16 octobre en début d’après-midi, s’est tenue au Petit-Auverné (Loire-Atlantique) une des cérémonies prévues pour le 80e anniversaire des fusillades de Châteaubriant. Un camarade du NPA49 en fait ici le compte rendu. Un quatre-pages rendant hommage à Marc Bourhis et diffusé par les militant.e.s nantais de la section française de la Quatrième Internationale est à télécharger ICI.

Publié le 15 octobre

Une nouvelle marche pour le climat est organisée à Angers vendredi 22 octobre, qui partira à 14h du Jardin du Mail. Impulsée par Youth for Climate, relayée par un arc d’associations (ATTAC, Sortir du nucléaire, Mouvement de la paix, Le Cercle 49...) et de syndicats, elle sera l’occasion de remobiliser sur cette question cruciale à la veille de la COP26 (du 31 octobre au 12 novembre). Et de dénoncer les politiques productivistes écocidaires des gouvernements bourgeois, et en particulier celle d’E. Macron !

Publié le 14 octobre

Dans un communiqué, le NPA réagit après l’annonce par le ministre de l’intérieur G. Darmanin d’un dépôt de plainte contre Philippe Poutou après que celui-ci a dénoncé les violences policières systémiques dans les quartiers populaires. Tout un symbole à trois jours de la commémoration du 17 octobre 1961, lorsque la police de l’État français, sous les ordres du préfet M. Papon, massacra entre 200 et 300 manifestant.e.s algériens...

Publié le 12 octobre

Les « Pandora Papers » ont de nouveau mis en évidence le scandale de la fraude et de l’évasion fiscales des plus riches et plus puissants de ce monde. Une fois encore, cela illustre l’ampleur de ce phénomène inséparable du fonctionnement ordinaire du système capitaliste. Et pendant ce temps, les inégalités se creusent et on demande toujours aux mêmes de « faire des efforts » !

Publié le 6 octobre

Macron s’est fait depuis plusieurs années le roi d’un double discours sur la position de la France dans le monde. D’un côté il prétend restituer des œuvres d’art volées aux pays d’Afrique et reconnaît formellement la responsabilité de la France dans la colonisation. Mais, « en même temps », il multiplie les mesures racistes et colonialistes. Le « sommet Afrique-France » de Montpellier est un nouvel exemple de cette hypocrisie. Le NPA sera présent et manifestera lors du contre-sommet, avec son candidat Philippe Poutou.

Publié le 5 octobre

À l’appel commun CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL pour une journée nationale de grève, ce sont 1250 personnes à Angers, 150 à Cholet, 100 à Saumur et plusieurs dizaines à Segré qui ont manifesté le mardi 5 octobre contre la politique du gouvernement : pour l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage, l’augmentation générale des salaires et des pensions, un projet d’urgence de construction et d’accession aux logements pour tous les étudiant.e.s, et contre la réforme Macron-BlackRock des retraites, toujours en suspens.

Publié le 28 septembre

Le mardi 5 octobre, journée de grève et de manifestation interprofessionnelle, doit être le moment où toutes ces luttes, toutes ces revendications, se retrouvent dans la rue pour construire le « toutes et tous ensemble » nécessaire contre ce gouvernement au service des riches et du patronat. Aux côtés des chômeuses et des chômeurs durement attaqués, pour défendre l’ensemble de nos droits sociaux, ce 5 octobre ne doit être qu’un début !

Publié le 23 septembre

Il faut un plan d’urgence pour l’Éducation : des moyens, des postes et l’arrêt des réformes nocives. Ce jeudi 23 septembre - marqué à Angers par une mobilisation encore trop modeste (200 personnes) - et le mardi 5 octobre doivent être des étapes d’un mouvement qui doit s’amplifier dans l’Éducation nationale, non seulement pour en finir avec Blanquer, dont les quatre années au ministère ont été quatre ans de trop, mais surtout pour en finir avec sa politique de destruction de l’École publique.

Publié le 22 septembre

Dans le cadre du débat sur les questions sanitaires en débat dans le mouvement social et toute la société, nous publions le point de vue de Jean-Claude Laumonier, écrit le 7 septembre et paru aujourd’hui 22 septembre sur le site de Contretemps, revue de critique communiste.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...