Derniers articles

Publié le 24 mai

Sans surprise aucune, le remaniement ministériel n’infléchira pas la politique engagée lors du précédent quinquennat. La nomination d’un nouveau ministre, Damien Abad, faisant l’objet d’accusations de viol, constitue un symbole de cette continuité, pour un gouvernement qui affiche son mépris des exploité·e·s et des opprimé·e·s. Dans la rue et dans les urnes, il faut dégager ce gouvernement !

Publié le 20 mai

Dans un communiqué, le NPA49 précise ses conseils de vote pour les élections législatives des dimanches 12 et 19 juin en Maine-et-Loire. Pour lui, un vote massif pour les candidat·e·s de la NUPES dans les circonscriptions 1 à 6 du département doit être un signal fort envoyé par les classes populaires à tous ceux qui veulent démanteler les acquis sociaux dans ce pays tout en maintenant sous perfusion un système capitaliste qui conduit notre planète à la ruine.

Publié le 17 mai

Même quand on ne s’attend à rien, on peut parfois être quand même déçu : tout ce battage autour de la « future 1e ministre du nouveau gouvernement Macron »... pour finalement nous annoncer l’ancienne ministre du Travail... Prétendument « femme de gauche », technocrate de renom, Élisabeth Borne fait partie des transfuges du gouvernement Hollande (au cabinet de Ségolène Royal) qui ont fait sans encombre le passage au gouvernement Macron.

Publié le 14 mai

Ce sont plus de 3000 personnes, essentiellement des jeunes, qui ont participé à la 22e marche angevine des fiertés, contre l’homophobie et la transphobie. La marche est partie du village des Fiertés, esplanade Cœur de Maine, où de nombreux stands associatifs (Quazar, Planning...) et syndicaux (CGT, CFDT) avaient été installés le matin et a rapidement gagné -et rempli totalement- la place du Ralliement pour de nombreuses prises de parole, avant de poursuivre sa route dans les rues d’Angers.

Publié le 10 mai

Autour de LFI, d’EÉLV, du PCF... et du PS, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) a été lancée le week-end dernier. Après plusieurs rencontres, le NPA a décidé de ne pas y participer, en raison des concessions trop importantes qui y ont été faites au PS et de façon plus générale au social-libéralisme.

Publié le 8 mai

Samedi 7 mai ont eu lieu les 8 heures pour la Palestine, au centre Jean-Vilar d’Angers, dans le quartier de la Roseraie, à l’initiative de l’Association France Palestine Solidarité (voir le programme.). Devant une centaine de personnes, les deux intervenants, Dominique Vidal, du Monde Diplomatique, et Taoufiq Tahani, président d’honneur de l’AFPS, ont développé la thématique de la conférence : “La Palestine à l’heure de l’Ukraine”.

Publié le 6 mai

Nous publions ici la déclaration adoptée majoritairement au soir du jeudi 5 mai 2022 par le "parlement" du NPA, le Conseil politique national (CPN). Elle met fin aux discussions menées depuis plus de deux semaines avec l’Union populaire, en donne les raisons et définit une position du NPA pour les prochaines élections législatives.

Publié le 4 mai

Les manifestations du 1er Mai, la journée internationale des luttes des travailleuses et travailleurs, ont été plutôt réussies, avec 200 000 personnes dont 50 000 à Paris, et des manifestations importantes dans une certain nombre de villes (1200 à Angers), souvent autour de luttes locales, entre autres celles des travailleuses et travailleurs sans-papiers. Elles montrent que, malgré la victoire de Macron et la montée de l’extrême droite, les classes populaires ont du répondant. Dans ces manifestations, on a notamment entendu le refus de subir cinq ans de plus ses politiques antisociales de Macron...

Publié le 1er mai

Ce sont près de 1200 personnes qui ont défilé dimanche 1er mai au matin dans les rues d’Angers à l’appel de l’intersyndicale CGT, FSU, UNL, Solidaires, UNSA et UNEF (100 à Cholet et 100 à Saumur, 40 à Segré). Les organisations militantes de gauche (NPA, LO, UCL, PCF, LFI...) étaient présentes. Hormis à l’occasion de provocations minables des fascistes du RED/Alvarium devant l’église Notre-Dame (intégriste) de la place Imbach, le défilé d’Angers s’est déroulé sans incident, avec une réelle combativité, de bon augure pour les luttes à venir. On lâche rien !

Publié le 27 avril

Le troisième tour social va s’ouvrir, sur nos lieux de travail et d’études, notamment contre la « réforme » annoncée des retraites. Des luttes sociales à construire pour résister à l’offensive de Macron 2, condition indispensable pour changer la donne. Et cela commence le 1er Mai, en étant le plus nombreux et nombreuses possible dans la rue pour faire entendre, une semaine après l’élection de Macron, notre détermination et notre refus d’une quelconque « trêve ».

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...