Solidarité avec les travailleuses et travailleurs du spectacle vivant !

Partager

Les annonces sans concertation du couvre-feu puis du nouveau confinement, amené à durer bien au-delà d’un mois, placent le spectacle, le cinéma, l’audiovisuel dans une situation dramatique. L’ensemble du secteur culturel, artistes et techniciens, est en grand danger ! À l’appel de la CGT spectacle, environ 150 personnes ont participé à un rassemblement vendredi 13 novembre à midi, place du Ralliement à Angers. Plusieurs prises de paroles ont incité à la mobilisation afin de prévenir la catastrophe qui se profile pour les travailleuses et travailleurs du spectacle vivant.

Les quelques aides financières promises par le gouvernement sont pour l’essentiel à destination des seules institutions et à leurs budgets de fonctionnement, pas des artistes et des techniciens. Des intervenants ont souligné que le spectacle vivant, c’est aussi toutes les compagnies, très nombreuses partout en France. Ce sont notamment ces compagnies qui interviennent dans les EHPAD et les hôpitaux, ou les maisons de quartier. Au nom de la CGT, Hélène Raimbault a demandé que tous les lieux de spectacle ouvrent leurs portes aux répétitions, dans le respect des règles sanitaires, afin que le spectacle vivant soit prêt à fonctionner à la fin du confinement. Dans l’intervalle, il faut que les salaires soient pris en charge, en particulier par L’État. Ne laissons pas les artistes et techniciens seuls dans leur lutte !

13 novembre, par NPA 49

Documents joints