Solidarité Palestine ! Droit de manifester !

Partager

Alors qu’à Paris, une nouvelle fois en déni du droit de manifestation, la préfecture de police (c’est-à-dire le gouvernement) entend limiter toute expression de solidarité avec le peuple palestinien à un simple rassemblement statique, une manifestation est appelée à Angers samedi 22 mai à 15h, place du Ralliement, par l’AFPS49, la LDH49 et le MDLP49. Le NPA49 se joint évidemment à cet appel. Ne laissons pas un pouvoir complice des crimes de l’extrême droite israélienne empêcher que se manifeste la solidarité avec un peuple palestinien colonisé et privé des droits les plus élémentaires !

Le précédent rassemblement angevin appelé par l’AFPS49, convoqué mercredi 19 mai à 17h devant l’hôtel Pincé, a permis à plusieurs dizaines de personnes (200 selon l’AFPS49) de manifester leur solidarité avec le peuple palestinien, pour ses droits civiques et sociaux, contre l’apartheid organisé par la puissance occupante, contre les exactions de l’extrême droite sioniste visant la population palestinienne en Israël et en Cisjordanie, contre les bombardements des populations à Gaza. Et ce alors que les rues piétonnes de la ville venaient subitement de retrouver leur affluence d’avant les confinements... Cependant, la police a ordonné la dispersion du rassemblement à 17h, alors même que celui-ci avait été autorisé. Même à Angers, l’État français veille donc à étouffer le mouvement de solidarité... L’autorisation de la préfecture d’Angers pour la manifestation de samedi a néanmoins fini par être donnée aujourd’hui. Faisons de cette manifestation une démonstration de soutien à la lutte du peuple palestinien.

=======================

Communiqué de l’AFPS

Pour la Palestine, le droit de manifester doit être respecté

https://www.france-palestine.org/Pour-la-Palestine-le-droit-de-manifester-doit-etre-respecte

Partout dans le monde, la situation en Palestine crée une émotion considérable et de grandes manifestations se déroulent, comme à Londres, Bruxelles, ou aux États-Unis.

Le samedi 15 mai, la France a voulu faire exception en interdisant la manifestation prévue à Paris. Beaucoup de militants ont cependant voulu porter dans la rue la voix de leur solidarité. Et partout en France, des rassemblements et des manifestations se sont déroulées dans le calme malgré l’émotion que suscitent les bombardements israéliens de la Bande de Gaza et la situation dans l’ensemble de la Palestine.

Avec les associations, partis, syndicats du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, et en coordination avec d’autres organisations à l’initiative de la manifestation du 15 mai, l’Association France Palestine Solidarité et ses partenaires ont engagé des discussions avec la Préfecture de police de Paris, avec un seul objectif : qu’une grande manifestation puisse se tenir à Paris le samedi 22 mai, dans un cadre normal et autorisé.

Les négociations avec les services compétents de la Préfecture de police se sont déroulées normalement, et au matin du mercredi 19 mai, un accord sur un itinéraire de manifestation se dessinait avec une grande précision. Ces négociations ont été brutalement interrompues en milieu de journée par un ordre d’interdiction. Seul serait autorisé un rassemblement statique sur la place de la République. Ce type de configuration ne peut en aucune manière permettre dans des conditions acceptables la mobilisation d’ampleur programmée pour le samedi 22 mai. La Préfecture a pris l’initiative de publier cette position, alors même que les négociations étaient encore en cours.

Nous ne pouvons pas accepter que le droit de manifester pacifiquement pour la Palestine soit ainsi bafoué. Nous entendons bien que ce droit soit rétabli et qu’une manifestation soit autorisée le samedi 22 mai.

Avec ses partenaires, l’Association France Palestine Solidarité appelle toutes les forces démocratiques et toutes les personnes de conscience à se mobiliser dans ce but.

Au nom de l’ensemble des organisations appelantes et avec une délégation de celles-ci, l’AFPS rencontrera le Préfet de Police ce jeudi 20 mai en fin d’après-midi.

Le Bureau national de l’AFPS (20 mai 2021)
-  Association France Palestine Solidarité (AFPS)
-  21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
-  Tél. : 01 43 72 15 79
-  Suivez l’AFPS sur www.france-palestine.org

20 mai, par NPA 49