Contre la réforme des retraites et Macron, démarrons la mobilisation générale !

Partager

On ne sait pas encore tout de la réforme des retraites prévues par Macron, mais on sait déjà qu’elle sera désastreuse pour le monde du travail : report de l’âge de départ à au moins 64 ans, avec probablement une augmentation du nombre d’années de cotisations…

La logique est toujours la même : nous tuer au travail (l’espérance de vie en bonne santé est de 63 ans en France...) et baisser le montant des pensions. Ça suffit ! Depuis des années, leurs réformes des retraites sont injustes. Il faut stopper cette nouvelle attaque, et revenir à la retraite à 60 ans à taux plein.

Ils volent aux pauvres pour donner aux riches

La réforme des retraites est une façon de diminuer les richesses qui reviennent aux salarié·e·s pour les transférer au grand patronat : le gouvernement l’a avoué, il veut s’en servir pour réduire drastiquement l’impôt sur les sociétés.

Nous refusons que l’argent des cotisations retraites soit transféré aux entreprises. Les entreprises du CAC40 ont justement donné à leurs actionnaires 80,1 milliards d’euros en 2022 ! Elles n’ont pas besoin de notre argent, et les exonérations de cotisations octroyées au patronat (64 milliards selon une récente étude de chercheurs de Lille) doivent être arrêtées pour renflouer les caisses de la Sécu.

Augmentation de tous les revenus !

Manifestement, Macron veut à tout prix nous faire payer le crise économique, en faisant baisser nos revenus. Avec une inflation de +14,6% sur les produits du quotidien (allant jusqu’à 25 voire 33% sur certains produits), sans compter l’énergie, nous sommes des millions à être pris à la gorge.

Il faut augmenter tous les revenus (que ce soient les salaires, les retraites, les indemnités chômage et autres allocations) de 400 euros, pour pouvoir faire face à cette augmentation des prix. Ces revenus doivent aussi être indexés sur les prix des produits de première nécessité, car quand les prix augmentent, l’ensemble de nos revenus doit suivre. Enfin, le revenu minimum doit être élevé à 1800 euros nets.

Faisons face à Macron et son monde

En nous attaquant, le gouvernement et le patronat veulent vider nos poches, et espèrent nous mettre la tête sous l’eau. Ils font le pari que les réactions, en particulier syndicales, seront faibles, pour pouvoir passer en vitesse au vote à l’Assemblée nationale en s’appuyant sur l’ensemble de la droite.

De notre côté, nous souhaitons que cette attaque serve de déclencheur pour porter l’ensemble de nos colères : les salaires et tous les revenus trop bas, les conditions de travail qui se dégradent, les services publics qui se décomposent, à commencer par celui de la santé, les prix qui augmentent dans les transports publics. À l’occasion de cette bataille des retraites, nous avons la possibilité d’exprimer notre rejet de Macron et de ce gouvernement illégitime, pour que les exploité·e·s et les opprimé·e·s prennent leur affaires en main, pour se débarrasser de cette société de crises.

Mobilisation générale !

Le mardi 17 janvier, les personnels de l’éducation seront en grève pour des embauches et pour défendre les retraites. Le samedi 21 janvier, une première manifestation nationale aura lieu, en particulier à l’appel de plusieurs organisations de jeunesse.

Pour gagner, il va falloir construire un mouvement d’ensemble : nous mobiliser sur nos lieux de travail et d’études, dans nos quartiers, dans la jeunesse, pour manifester, nous organiser en assemblées générales et en coordinations interprofessionnelles, pour construire une grève dans la durée et des manifestations de masse afin de faire reculer le pouvoir.

Le lundi 9 janvier 2023

9 janvier, par NPA 49